Resnumerica - Actu du web

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 25 février 2005

Dans la bibliothèque de Patrick Chazallet



Une liste des lectures commentées Patrick Chazallet qui se décrit de cette manière : 4 ans Inspecteur pour Gault Millau, puis 4 ans au guide Hubert où j'exerce encore en tant que "chef de région", m'ont persuadé que la chronique gastronomique pouvait exister autrement. Ce que je vous propose est dans le titre : partager mes pérégrinations gastronomiques.

Les peintres et la bière


Il n'y a pas que Chardin à savoir peintre une table. Les Peintres et la bière démontre comment une aliment, ce pain buvable de Babylone, a passionné des générations de peintre, des Flamands à Picasso. Un régal.

Procurez-vous Les peintres et la bière.

Jules Verne ou la quête de la véracité



La SF sans fondements ? Voyez ce témoignage exceptionnel d'Albert Badoureau qui réalisa pour Jules Verne un dossier scientifique destiné à alimenter la rédaction de Sans dessus dessous.

Ce qu'en dit l'éditeur, Actes Sud : La publication exceptionnelle de ce manuscrit inédit d’Albert Badoureau, un ingénieur qui a aidé Jules Verne pour la rédaction de Sans dessus dessous, est un voyage extraordinaire dans l’envers du décor d’une œuvre littéraire.
Sans dessus dessous est le roman de Jules Verne où la rigueur scientifique est la plus importante. Faire basculer l’axe de rotation de la Terre n’est effectivement pas une mince affaire et le romancier, pour concevoir cette nouvelle œuvre, fait appel à Albert Badoureau, un ingénieur amiénois, polytechnicien de grand talent. Fidèle lecteur des « Voyages extraordinaires » , celui-ci s’engage à remettre à Jules Verne un dossier décrivant et calculant la puissance et l’angle de tir du canon capable de faire basculer le monde.
Mais A. Badoureau, loin d’être un simple conseiller scientifique, va beaucoup plus loin dans la conception du roman en proposant des idées sur les personnages et sur l’histoire elle-même. Une véritable correspondance lie régulièrement les deux hommes durant plusieurs mois. Elle aboutira à l’édition de Sans dessus dessous, en 1889. Ce dossier et cette correspondance, baptisés par A. Badoureau lui-même Le Titan moderne, ont été miraculeusement conservés et se trouvent aujourd’hui dans les réserves de la bibliothèque municipale de Nantes. Publié pour la première fois, ce document exceptionnel nous offre la possibilité rare de découvrir les coulisses rédactionnelles du roman.
  • Préface de Jean-Marc Ayrault, député-maire de Nantes
  • Introduction de Colette Le Lay et Olivier Sauzereau
  • Ouvrage en coédition avec la ville de Nantes

Le Titan moderne : Notes et observations...